Pierre-Jean Tribot reviews ‘Stéphane Denève conducts Debussy’ for ResMusica:

(…) Denève parvient au parfait équilibre entre le soin porté aux détails, la précision, la narration, et le travail des couleurs. Il cisèle une masse orchestrale à la manière d’un peintre néo-impressionniste, avec une baguette qui fait exploser les teintes mais qui soigne les contrastes et les transitions.  Denève travaille l’instrumentation faisant surgir un océan de détails. La lecture des redoutables Images, est l’un des sommets de la discographie de la partition. La battue est coloriste, mais toujours sensuelle et surtout elle est guidée par la logique d’un conteur ménageant le suspense de ses effets.(…) Les Nocturnes sont également l’autre grand moment de ce coffret avec une plastique orchestrale idéale, ondoyante et ensorceleuse. Il en va de même des autres interprétations comme une Mer portée par un souffle et une joie dionysiaques.

(…) L’orchestre  royal d’Ecosse peut s’enorgueillir d’une prestigieuse histoire et d’une vaste discographie, mais on ne l’attendait pas à un si haut degré technique. La précision est chirurgicale et la palette des couleurs ne semble pas avoir de limites. Les pupitres des vents sont acérés et l’homogénéité de la phalange est digne d’éloges. L’identité sonore est aussi très satisfaisante avec une rare compréhension de la culture sonore française nécessaire pour restituer toutes les facettes de Debussy. La comparaison avec le récent disque de  l’Orchestre national de France et Danielle Gatti (RCA) ou avec le coffret Naxos de l’Orchestre de Lyon et de Jun Märkl est atrocement cruelle pour les phalanges françaises, pulvérisées sur tous les secteurs du jeu et de la technique !

Ce coffret, superbement enregistré, est évidemment la grande référence des années 2000-2010.

Read the article on Resmusica here

Pierre-Jean Tribot Resmusica

Click the link below to read and/or download the article as a PDF:

Debussy-par-Stephane-Deneve-%C2%AB-A-Emporter-%C2%AB-ResMusica